jeudi 16 février 2017

jeudi 19 janvier 2017

Parution de la 2e édition de mon livre sur l'or

Tout d'abord, mon texte pour GoldBroker : La Suisse, un bon coffre-fort mais seulement pour l'or physique

C'est aujourd'hui que sort la deuxième édition de mon livre sur l'or, la première datant de mars 2012, il était nécessaire de l'actualiser. Cette édition est également enrichie, notamment avec des chapitres sur les taux négatifs ainsi que le risque de ponction des comptes bancaires et de l'épargne. Retrouvez le plan complet sur mon site.

Philippe Herlin

mardi 17 janvier 2017

Déficit budgétaire : le mensonge continue, il est en réalité de 30,5% !

Et revoici le mensonge habituel à propos du déficit budgétaire de la France qui, avec 69 milliards d’euros en 2016, "a baissé plus vite que prévu" (France bleu), de 3,3 milliards de mieux qu'initialement prévu (dans la loi de finance) mais en réalité de seulement 1 milliard par rapport à 2015. Et Michel Sapin de se féliciter que "le très bon résultat pour 2016 renforce les arguments qui laissent penser que nous atteindrons l'objectif de déficit public", fixé à 3,3% en 2016.

3,3% de déficit ça ne semble pas beaucoup, mais on parle ici du critère de Maastricht dans lequel le déficit est comparé au PIB de la France. Mais ce n’est pas de cette façon qu’il faut mesurer un déficit, il faut le comparer aux recettes et aux dépenses mais, comme par hasard, ces chiffres ne sont jamais repris dans les articles. Sauf dans celui de Capital, bravo, qui indique, pour 2016, 294,8 milliards de dépenses, moins 69,0 milliards de déficit, ce qui fait 225,8 milliards de recettes.

Le déficit réel est donc de 30,5% (69,0/225,8), un chiffre abyssal ! C’est comme si un ménage gagnait 2258 euros par mois et en dépensait 2948, soit un déficit de 690 euros. Une situation intenable. Pas pour l’Etat qui est en déficit depuis 1973 sans interruption. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Philippe Herlin